Mathieu AVOUTOU

Faculté des Sciences Économiques et de Gestion, Université de Parakou (Bénin) Laboratoire de Recherche en Économie et Gestion (LAREG)-UP
Email : avmathieu02@yahoo.fr

Résumé : Ce papier reprend, d’une part, le test de l’efficience au sens de Fama (1970) sur 58 marchés boursiers des 5 continents. Et d’autre part, il a essayé d’identifier les déterminants de l’efficience des marchés boursiers à partir d’un modèle PROBIT. Les tests d’autocorrélation réalisés sur des rentabilités journalières des indices principaux de l’année 2017 ont montré que les marchés du continent africain sont toujours inefficients. L’estimation du modèle PROBIT révèle que les facteurs qui favorisent l’efficience des marchés boursiers est leur ancienneté et leur environnement institutionnel. La pratique et la culture boursières s’améliorent dans la durée. Mais ce qui explique particulièrement l’inefficience généralisée des marchés africains et l’environnement institutionnel caractérisé par une gestion inefficace des réformes économiques et financières. Pour rendre leurs marchés plus actifs et plus efficients, les pays africains doivent développer de vastes programmes d’information et de sensibilisation pour développer la culture boursière au sein des agents économiques locaux. Ils doivent également travailler à une mise en œuvre effective et efficace des réformes économiques et financières pouvant impacter les marchés boursiers.
Mots clés : Efficience des marchés ; Marchés boursiers ; Marchés financiers africains ; test d’autocorrélation
Classification JEL : G14 ; G15 ; G17.


Stock Market Efficiency: Why Africa Remains Marginal?

Abstract: This paper re-examines, in one hand, the efficiency, in Fama (1970) way, on 58 stock markets of all continents. And in second hand, it tried to identify the determinants of stocks market efficiency by using a PROBIT model. The autocorrelation tests on daily returns in 2017 confirmed that the African markets are, in general, non-efficient. Meanwhile, the hypothesis of random walk hold for almost of stocks market of the others continents. The results of the PROBIT model reveal that the factors that affect the efficiency of stocks markets are their oldness and institutional environment. Their relatively recent creation dates didn’t permit the existence of sufficient stock markets culture and practise in their environment. But what explain the particularity of the African markets is the ineffective management of economic and financial policies. To make their market more active and efficient, African countries must develop wide information and awareness programmes to promote stock market culture within the local economic agents. Those countries have to work for a good implementing of economic and financial reform.
Keyword: Market Efficiency; Stock market; African Financial Markets; Autocorrelation test JEL Classification: G14; G15; G17
Received for publication: 2018/04/28. Final revision accepted for publication: 2019/01/19.

EnglishFrench